John Wayne, un homme, une légende


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 John Wayne raconté par ses fils et ses amis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 49
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: John Wayne raconté par ses fils et ses amis.   Mer 6 Juin - 22:44

John Wayne raconté par ses fils et ses amis (26/05/2007)

http://www.dhnet.be/culture/cinema/article/173751/john-wayne-raconte-par-ses-fils-et-ses-amis.html
















Sa tombe est restée anonyme pendant 20 ans
NEWPORT BEACH "He Was Ugly. He Was Strong. And He Had Dignity." "C'était un mauvais garçon. Il était fort. Et il était digne." Voilà l'épitaphe choisie par John Wayne lui-même pour figurer sur sa tombe. Mais elle ne sera jamais écrite. En lieu et place se trouve sur une petite plaque de bronze du cimetière de Newport Beach une gravure le représentant à cheval en tenue de cow-boy. Avec juste son nom. C'est peu. Et cette plaque n'a été posée qu'en 1999, vingt ans après sa mort... Jusque-là, sa tombe était tout simplement anonyme.
Les dernières volontés du Duke n'ont donc pas été respectées. Pas par manque de respect. Juste par peur. "Nous n'avons pas voulu apposer son nom sur la pierre car nous avions la crainte que son corps ne soit déterré comme l'a été celui de Charlie Chaplin ", a expliqué Pilar, sa troisième et dernière épouse.
Depuis 27 ans, l'ombre du grand John plane toujours sur sa famille. "Ma vie a toujours été normale, explique son fils, Ethan. Bien sûr, nous avions une belle maison près de la mer, mais quand on est gosse, on ne s'en soucie pas. Je me souviens que lorsque j'allais chez mes amis, j'étais surpris qu'il n'y ait que trois lettres dans la boîte aux lettres. Nous, nous recevions des sacs postaux entiers ! Mon père répondait à chaque lettre. Il nous laissait beaucoup de liberté. Je pouvais me rendre partout à vélo, et j'allais à l'école publique. Il nous a élevés comme tous les autres enfants."
Mais ils s'appelaient Wayne. Un nom pas toujours facile à porter, surtout lorsqu'on veut faire du cinéma. "J 'ai joué dans quelques shows, puis j'ai eu l'opportunité de partir en Europe pendant six mois, de découvrir le monde, de revenir à la maison et d'investir ce que j'avais gagné. À cette même période, mon frère Michael est décédé et on m'a demandé de m'investir dans la Wayne Enterprises. Mon frère Patrick a rencontré bien plus de succès que moi au cinéma."
"Mais je n'ai pas continué non plus, enchaîne Patrick Wayne. Je reste ouvert aux propositions, mais j'ai déjà tourné 40 films, cinq shows télé et joué souvent au théâtre. Maintenant que mes trois enfants sont au collège, j'ai envie de leur consacrer plus de temps."
L'un et l'autre entretiennent la mémoire de leur père en organisant des manifestations, et en rétablissant son image. "Il a été estampillé conservateur. Alors qu'il était un esprit indépendant, ouvert sur les autres points de vue. Contrairement à Ronald Reagan, il voulait restituer le canal de Panama. Il était très humble et appréciait ceux qui finissaient par émerger et connaître le succès grâce au travail bien fait. Il adorait son pays, parce qu'il offrait à tout le monde la possibilité de se réaliser dans son travail. Il travaillait dur, mais c'était un bon vivant, qui ne faisait de différence entre personne. Quand il sortait, c'était pour s'amuser."
Autre cliché, selon Patrick : sa dépendance à l'alcool. "On a beaucoup exagéré sur le sujet. On le traitait d'alcoolique, alors que ce n'était pas le cas. Quand il était plus jeune, c'était un sorteur. À cette époque, il buvait. Mais certainement pas tous les jours. "
Loin de se plaindre, les enfants du Duke considèrent qu'ils ont eu énormément de chance de l'avoir pour papa (et John Ford comme parrain tous les deux...). "Le positif surclasse le négatif , explique Patrick. Au moment d'entamer une carrière de comédien, j'étais vu uniquement comme le fils de John Wayne, pas comme Patrick Wayne. Il y avait une grosse attente et beaucoup de comparaisons : c'est une réaction humaine. Mais à force de travailler, de jouer, d'apparaître dans des films, le regard des autres a changé. Pas totalement, bien sûr : je serai toujours le fils de John Wayne. Mais ce n'est pas si mal. Qui aurait cru que 27 ans après sa mort, il reste aussi populaire ? J'ai toujours vécu dans son ombre et je le fais encore, mais j'en tire plus d'avantages que d'inconvénients. Et j'utilise les bénéfices pour aider la recherche contre le cancer. "
Patrick Wayne n'a pas tort : un sondage réalisé début 2007 faisait de John Wayne le comédien préféré des Américains, derrière Denzel Washington et Tom Hanks. 27 ans après sa mort, il laisse toujours un vide énorme.



Patrick Laurent
La Dernière Heure 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 59
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: John Wayne raconté par ses fils et ses amis.   Mer 30 Sep - 9:59

Ethan et Patrick Wayne sur John Wayne

par Scott Holleran le 20 avril 2007





Acteurs Patrick, 67 ans, et Ethan Wayne, 45 ans, a récemment parlé de travailler avec leur père, légende du cinéma John Wayne, À l'avance de la série plus complet de dépistage de photos John Wayne depuis que l'acteur est décédé le 11 Juin, 1979.

Plusieurs des films du Duc ont été retenus seront projetés lors du Festival du Film de Newport Beach dans l'Orange County, Californie, près de ce qui fut jadis la résidence côtière de John Wayne dans Newport Beach. Les photos de mouvement entre eux sont Rio Bravo, The Searchers et The Quiet ManSont présentés en l'honneur du centenaire de la naissance de John Wayne .*

Box Office Mojo: Pourquoi avez-vous décidé de participer à un festival de cinéma?

Ethan Wayne: C'est un endroit que je crus devoir vraiment. Ils vont montrer ses films sur le grand écran dans la ville où ma famille a vécu et nous pouvons obtenir en avant avec la Fondation du cancer John Wayne. Nous avions commencé à parler [à l'Balboa Bay Club, où le duc était un membre] au sujet [logistique] pour les cent événements de l'année et la ville [de Newport Beach] était vraiment excité à faire quelque chose pour souligner son anniversaire. Alors, [directeur de la ville] Homer Bludau introduit dans Gregg Schwenk de l'[Newport Beach] Festival du film et Gary Sherwin de [Newport Beach] Conférence et du Bureau des Visiteurs et le tri à décollé de là.

Box Office Mojo: Ainsi est née l'idée de racines de John Wayne dans la ville de Newport Beach?

Ethan Wayne: Droit.

Box Office Mojo: Vous êtes un acteur de profession-?

Ethan Wayne: -J 'ai été dans quelques émissions de télévision. J'étais sur un feuilleton appelé The Bold and the Beautiful et j'ai eu une série télévisée appelée Le Nouvel Adam-12 pendant deux ans et j'ai fait la télévision à épisodes différents spectacles que vous avez probablement déjà vu, comme Suddenly Susan et Knight Rider et, ainsi revenir en arrière, B.J. et l'Ours. C'était excitant Quand mon père est mort, j'avais 17 ans, et je ne travaillais cascadeurs. Un gars nommé Gary McLarty, un coordinateur de cascades m'a engagé [pour Stunt] Le travail sur The Blues Brothers Retour à Chicago. Gary est encore là, c'est un gars formidable, il a travaillé avec mon père sur McQ et un certain nombre d'autres films.

Box Office Mojo: Étiez-vous en McQ avec ton père?

Ethan Wayne: Non, mais j'étais là sur le plateau. J'étais dans Big Jake et Rio Lobo. J'ai eu un rôle réel dans Big Jake.

Box Office Mojo: Vous avez été Jake peu.

Ethan Wayne: Ouais.

Box Office Mojo: Bobby Vinton joué votre papa.

Ethan Wayne: That's right. C'était amusant. Mon père était là, Maureen O'Hara était là, Bruce Cabot était là, tous les gars cascadeur, je savais étaient là, mon frère Patrick est en elle, mon frère Michael a été le produire, donc c'était un endroit vraiment intéressant pour moi être à huit ans.

Box Office Mojo: Quand et pourquoi avez-vous cessé d'intérim?

Ethan Wayne: Après une de ces émissions de télévision est devenue populaire en Europe, j'ai eu l'occasion d'aller en Europe et je pourrais travailler pendant trois à six mois, voir le monde, revenir à la maison et investir mes gains et c'est ce que j'ai fait. Droite autour de cette époque, mon frère Michel est mort et on m'a demandé d'intervenir [à la Wayne Enterprises]. Mais j'ai continué à aller à un atelier d'acteur à Los Angeles Mon frère Patrick a eu une carrière beaucoup plus grand que j'ai eu.

Box Office Mojo: Patrick, que diriez-vous vos intérimaires?

Patrick Wayne: Je ne poursuivent pas une carrière. Si quelqu'un le demande, je suis toujours ouvert. Mais je l'ai [déjà] avait 40 films, cinq émissions de télévision, fait des engagements de théâtre et j'ai mis trois enfants au collège.

Box Office Mojo: Qu'est-ce que c'était que de grandir en tant que fils de John Wayne?

Ethan Wayne: Ma vie est normale. Nous sommes allés à Sears et mon père a conduit un break. Ouais, on avait une belle maison sur l'eau, mais quand tu es gosse, tu ne sais pas vraiment cela. Je ne me souviens être allé à un ami de ma maison et sa mère m'a dit: «Allez chercher le courrier», et il y avait quelque chose comme trois enveloppes dans la boîte aux lettres et qui m'a frappé parce que nous obtiendrions des sacs et des sacs de courrier. Nous avons eu trois gars de ma maison à plein temps à répondre à tout courrier avec mon père. Il a répondu à chaque lettre. Je dis: «Eh mec, c'est tout le courrier que vous obtenez? Vous devriez voir ce que nous recevons! J'étais assez libre comme un gosse. Je voudrais aller et venir comme je voulais. J'ai roulé ma moto partout. Je suis allé à une école publique. J'ai eu les mêmes questions à n'importe quel enfant le fait.

Box Office Mojo: Patrick, vous avez travaillé avec le duc en images depuis de nombreuses années. Qu'est-ce qu'une erreur de conception commune sur le travail de votre père?

Patrick Wayne: Qu'il n'était pas vraiment un acteur. Il avait un métier et qu'il était un artiste professionnel et une personne qui, au fil des années, a développé son art et il est devenu plus riche et plus complexe de l'acteur et a atteint un point culminant en Le Dernier des géants.

Box Office Mojo: Yat-il une idée fausse très répandue sur les vues politiques de votre papa?

Patrick Wayne: Qu'il était un tampon de caoutchouc conservatrice. Il voulait l'entendre [aux autres points de vue] et il est un penseur indépendant. Par exemple, il a appuyé retour du canal de Panama [au Panama, en opposition à Ronald Reagan et d'autres éminents conservateurs]. Il provenait d'un milieu très humble et il a vraiment apprécié que si vous étiez prêts à faire le travail, vous pourriez remporter un grand succès en Amérique. Il avait un grand amour pour ce pays. Il aimait la possibilité que le pays offre tout le monde qui est prêt à travailler et il aimait être en mesure de se demander à travailler.

Box Office Mojo: John Wayne a joué très fort, trop, non?

Ethan Wayne: Il a fait, mais il ne joue pas dur de sept jours par semaine. Il était sur place et il aurait pour aller dîner avec tout le monde, les gens en ville, le producteur, un gars qu'il a formé, un banquier, la population locale, ceux qui possèdent le ranch nous travaillions sur le fait qu'il devait sortir et d'être avec ces gens. Puis, quand il sortait, ils avaient veulent avoir du plaisir avec lui, alors il faut être amusant. C'était pendant les années vingt, trente, quarante et cinquante, et de fumer et de boire a été fréquente. Mais ce n'était pas son rituel quotidien, la socialisation et de divertissement faisait partie de son travail.

Patrick Wayne: La consommation est exagérée. Il a obtenu de crédit des proportions alcoolisées. Quand il était plus jeune, c'était leur habitude de faire la fête et de débauche. C'est à cette époque. Oui, il était un buveur, mais il ne boit pas tous les jours.

Box Office Mojo: Quelle est l'idée fausse d'être le fils Haut de John Wayne?

Ethan Wayne: Je ne sais pas. Que vous êtes riche.

Box Office Mojo: Patrick?

Patrick Wayne: Les aspects positifs l'emportent largement sur le négatif. Dès le début, comme je sortais de poursuivre la carrière d'un acteur, j'étais vraiment juste [considérée comme] le fils de John Wayne, pas Patrick Wayne. Il ya une attente, un état d'esprit prédéterminée, juste une tendance naturelle de l'homme nous avons tous le faire, s'il ya une marque de là à chercher ce [Comparaison]. Mais vous commencez à travailler et du spectacle et les gens commencent à voir vos films et vous obtenez votre crédit personnel et la réputation, et il commence à s'en aller, pas complètement. Et qui pourrait croire John Wayne serait aussi populaire 27 ans plus tard? Il ya encore cette présence et je vis dans l'ombre de lui, je le fais aujourd'hui, et je ne puis, mais les avantages l'emportent largement sur les inconvénients et, évidemment, nous utilisons les avantages pour trouver un remède pour le cancer.

Box Office Mojo: Et faire de l'argent?

Patrick Wayne: Certain. Il n'y a profiter de ses DVD et ses films. Notre principal objectif est de recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer, mais il ya une entreprise, vous devez créer pour gagner de l'argent à partir du nom de John Wayne. Nous essayons de limiter et contrôler la John Wayne nom si il est attaché aux choses de qualité et de maintenir la légende de son nom [joint] pour les choses qu'il a apprécié et cela nécessite du travail. Vous devez faire attention et ne la diligence raisonnable et cela prend du temps et d'argent. Nous sommes très sérieux dans ce que nous avons mis son nom mais nous n'avons pas peur de la controverse. Nous vivons dans un monde où vous ne pouvez pas s'il vous plaît tout le monde. Je ne dirais pas que je catégoriquement exclure quoi que ce soit, mais c'est la façon dont quelque chose est manipulé. La chose la Coors a été difficile parce qu'il n'était pas un buveur de bière. Mais la plupart des gens l'ont apprécié. Je suis très fier de mon père et de travailler avec son nom.

Box Office Mojo: Quel est le conseil le plus précieux de votre père vous a donné tant qu'acteur?

Patrick Wayne: Il n'était pas une personne à donner des conseils. La plupart des leçons ont été par exemple. Il est venu au travail, prêts, il connaissait ses lignes et il était prêt. C'est une leçon importante, surtout si vous choisissez de travailler en photo d'action. Quand j'ai fait la Sinbad test à l'écran, j'ai demandé de former parce que je n'avais pas d'expérience dans l'épée de combat et je savais que vous ne pouvez pas apprendre comme vous le faites. Ils ont finalement accepté de lui et il a fait toute la différence. Sur Les Comancheros avec mon père que j'avais à faire de l'équitation sur place et, lorsque les quotidiens sont revenus, ils ont regardé terrible. Je n'ai pas l'air bien sur le cheval, si je savais monter à cheval. Mon père revint et dit: «Tu vas monter à cheval et regarder bien le faire si vous allez être dans cette affaire. Maintenant, j'avais grandi équitation avec des films, mais il ya une différence entre savoir comment monter à cheval et en regardant bien le faire et je devais être un Ranger du Texas. Monté sur un cheval [correctement], c'est dépenser beaucoup de temps-c'est une combinaison de poids et l'équilibre et vous devez sorte de rouleau. Nous avons tourné la séquence de nouveau et tout allait bien. Ce fut un effort conscient pour donner l'air naturel, et elle ne s'est pas produit en un instant.

Box Office Mojo: Ethan, quel est le conseil le plus précieux de votre père vous a donné tant qu'acteur?

Ethan Wayne: Jamais il ne me donnait des conseils en tant qu'acteur. Non pas que je me souviens.

Box Office Mojo: Quel est le conseil le plus précieux de votre père vous a donné comme papa?

Ethan Wayne: J'ai eu la chance de passer beaucoup de temps avec lui à la fois sur le plateau et là, dans les grandes circonstances. Un tiers de ma vie était à la maison et un troisième était à l'oie sauvage [yacht du duc] et un tiers de ma vie était sur place, donc, le temps qui est probablement plus que la plupart des gens passer avec leur père. Nous étions voyager, travailler, étudier en Alaska ou au Mexique oui, pour moi, je ne me souviens pas une ou deux choses qu'il m'a dit. Je viens de me souviens avoir avec le gars et d'absorber sa vision de la vie. Il était plus âgé à ce point. Il était dans sa soixantaine, il était donc une expérience différente que mon frère aîné.

Box Office Mojo: Quel était votre père perspectives sur la vie?

Ethan Wayne: Il est fondamentalement une bonne personne. Il aimait sa famille. Il aimait les animaux et qu'il se souciait de ses amis.

Box Office Mojo: Était l'une loyauté de ses vertus?

Ethan Wayne: Loyauté, oui. Mais je ne veux pas m'asseoir ici et dire que c'était l'honnêteté et le courage, c'est toutes ces choses, mais c'est une autre façon de la mettre en quelqu'un. La plupart des enfants [] sont dit [à propos de ces vertus] d'une certaine façon, mais j'ai pu l'apprendre à quelqu'un étant de cette façon. Je lui ai également vu vulnérable parce qu'il était plus âgé et il avait quelques problèmes de santé. Cela a été dur de grandir et difficiles à regarder.

Box Office Mojo: Qui possède les films de John Wayne?

Ethan Wayne: Batjac possède quelques films, mais la majorité est détenue par les studios. Nous avons établi des relations avec différents studios et nous avons un certain nombre de différents partenariats. Nous travaillons sur un projet vraiment bien en ce moment avec la Paramount.

Box Office Mojo: Êtes-vous un expert sur ses films?

Ethan Wayne: Non, vous apprenez à les connaître. Je regarde en arrière sur ses films précédents et je le vois quand il est jeune et il a cadrent pas complètement dans son groove encore et je suis capable de voir à lui comme un gars qui a un emploi, de travail justes.

Box Office Mojo: What's your favorite non-Western John Wayne photos?

Patrick Wayne: Sands of Iwo Jima. J'aime son caractère [Sgt. John Stryker], et je crois qu'il était très réaliste. Mais je ne l'ai pas vu depuis des années.

Ethan Wayne: I like Reap the Wild Wind et Le Réveil de la sorcière rouge parce que j'ai grandi sur un bateau et mon père bien aimé être sur l'océan. Ce sont les deux types de films de la navigation de plaisance, donc pour moi, they're awesome.

Box Office Mojo: Fait partie de l'héroïsme d'appel de votre papa?

Patrick Wayne: C'est une question intéressante. Je pense que c'est davantage sur la personne que sur le personnage. Mon père était le paradigme de l'anti-héros The Searchers. Mais dans la dernière image de la photo, il rachète son caractère si tout le monde l'aime. Il ya quelque chose sur sa présence, il ya une certaine qualité autour de lui que, même quand il joue à un bourru, il est sympathique.

Box Office Mojo: Saviez-vous que le réalisateur John Ford?

Ethan Wayne: Il a été mon parrain. J'avais trois ans et il était, comme, cent [rires]. Je me souviens que John Ford a dude vieux bourru mais la plupart de ces gars-là étaient.

Patrick Wayne: John Ford a été mon parrain, aussi. J'ai travaillé pour lui plus que j'ai fait pour mon père. John Ford était un lettré gars, il était très artistique et très acerbe, et c'était super. J'étais comme son passe-temps peu, sa petite chatte.

Box Office Mojo: Décrire la recherche contre le cancer.

Patrick Wayne: Il ya le John Wayne Cancer Institute et puis il ya la Fondation, qui soutient la recherche du cancer, non seulement l'Institut. Nous avons la Fondation parce que nous voulons être dans le contrôle de l'argent de cette manière, nous avons la capacité de soutenir d'autres recherches sur le cancer digne.

Box Office Mojo: Pourquoi devrais-cinéphile aujourd'hui, voir une image John Wayne sur grand écran?

Ethan Wayne: C'est une expérience. Je pense que, quel que soit votre génération, si vous regardez en arrière et regarder les films de John Wayne, parce que je le fais de temps en temps, dans les deux minutes, je suis allé dans le film, je ne pense à rien d'autre et je viens a disparu dans ce film. Il ne se passe pas toujours, mais il arrive souvent.

Patrick Wayne: Ils semblent toujours vouloir voir un film de John Wayne et that's amazing. Il a toujours une résonance et la visibilité de deux générations de la hauteur de sa popularité. Je suis juste étonné et fier, vraiment.

Box Office Mojo: Quelle est la plus grande performance de John Wayne?

Ethan Wayne: Pour moi, son plus grand rôle était d'être un papa grand. En ce qui concerne rôles au cinéma, il y en a tellement que je veux, c'est difficile de mettre le doigt. Je ne sais pas. Il modifie, pour quelques mois, je vais aimer cela et puis ça change. Pour moi, c'est différent, c'est mon père.

Patrick Wayne: The Searchers est certainement une performance incroyable. Mais je l'aime Red River. Il était un gars très attrayant, il est resté dans les caractéristiques du début à la fin, il était un être humain en lui, et c'est un cadre fantastique. J'aime aussi Elle portait un ruban jaune et je pense qu'il a vraiment capté l'atmosphère d'un type plus âgé 30 années que lui.

Box Office Mojo: Pensez-vous que John Wayne a été donnée lui est dû en tant qu'acteur?

Ethan Wayne: Quoi d'autre pouvons-nous le savoir? Si Martin Scorsese et Steven Spielberg regarder les films de John Wayne avant d'aller tirer quelque chose, il doit y avoir quelque chose de bien dans ces films, qu'il s'agisse de regarder la direction de John Ford, la performance de John Wayne ou la combinaison des deux.

Patrick Wayne: Il ya quelque chose d'unique et indélébile et, en ces temps troublés, peut-être, quand il ya autant d'interrogations sur ce que nous faisons, il ya quelque chose de rassurant, une clarté morale de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 49
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: John Wayne raconté par ses fils et ses amis.   Mer 30 Sep - 11:05

Merci beaucoup pour cet ITW des fils de John Wayne Lasbugas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Wayne raconté par ses fils et ses amis.   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Wayne raconté par ses fils et ses amis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Wayne raconté par ses fils et ses amis.
» Compilation de toutes les citations de ou sur John Wayne.
» John Wayne : un cow-boy au Panama.
» Comment Morrison est devenu John Wayne et le DUKE.
» La bombe atomique a t'elle tué John Wayne ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
John Wayne, un homme, une légende :: John Wayne. :: L'homme, la légende, le mythe.-
Sauter vers: