John Wayne, un homme, une légende


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 11 Déc - 7:21




Réalisateur :
Edward Ludwig

Scénaristes :
Garland Roark (auteur)
Harry Brown
Kenneth Gamet

Compositeur :
Nathan Scott

Directeur de la photographie :
Reggie Lanning
Société de production :
Republic Pictures



Acteurs :
John Wayne (le capt. Ralls)
Gail Russell (Angelique Desaix)
Gig Young (Samuel 'Sam' Rosen)
Adele Mara (Teleia Van Schreeven)
Luther Adler (Mayrant Ruysdaal Sidneye)
Eduard Franz (Harmenszoon Van Schreeven)
Grant Withers (le capt. Wilde Youngeur)
Henry Daniell (Jacques Desaix)
Paul Fix (Antonio 'Ripper' Arrezo)
Dennis Hoey (le capt. Munsey)
Jeff Corey (Mr. Loring)
Erskine Sanford (le dr van Arken)
Duke Kahanamoku (Ua Nuke)



Le capitaine Ralls, homme apparemment dur et sans pitié, décide de faire couler le navire marchand qu’il commande ‘La Sorcière Rouge’, celui-ci renfermant un trésor sous la forme de lingots d’or. Les investigations de la commission d’enquête sont interrompues par Sidneye, le directeur en personne de la compagnie commerciale ‘Batjak’ ayant perdu le bateau. Quels ont été les motivations de ces deux hommes pour avoir eu des réactions aussi étranges ? L’argent et le pouvoir sont-ils les seuls en cause ou une histoire passionnelle se cache-t-elle là dessous ? Les réponses nous seront distillées au compte goutte à l’intérieur d’un récit exotique dans lequel on trouve entre autres péripéties une pieuvre géante, une dangereuse pêche aux perles, un trésor englouti, et le fameux réveil du navire coulé.


En consultant aujourd’hui les dictionnaires ou histoires du cinéma, nous constatons avec regret que ce film d’aventure est, la plupart du temps, carrément oublié ou traité avec condescendance, côtoyant dans ce cas les films de série inintéressants et assez banals qui étaient légions à l’époque. Heureusement, quelques éminents critiques comme Jean-Pierre Coursodon, Bertrand Tavernier ou Jacques Lourcelles ont été présents pour le faire sortir de l’anonymat. Ils ont utilisé toute leur passion cinéphilique pour le défendre et le faire sortir de cette relative indifférence où on l’a laissé croupir, sans quoi il aurait irrémédiablement été oublié. Nous pouvons donc les remercier d’avoir permis à quelques-uns d’entre nous d’avoir eu la curiosité d’aller à la découverte de cette petite merveille, film culte pour certains, mais il est vrai, encore peu apprécié par une grande majorité. Pourquoi ça ?

Effectivement, ce film d’aventure maritime et exotique ne révolutionne en rien la grammaire cinématographique. La mise en scène de Ludwig est entièrement mise au service de l’histoire ; point de travellings savants, de plans très recherchés, c’est le plaisir de conteur de ce réalisateur peu connu qui est mis en avant. Il faut donc se laisser porter dans les méandres d’un scénario parfaitement construit par Harry Brown, un peu à la manière des nouvelles de Joseph Conrad, par de longs flash-back racontés par différents personnages, le point de vue sur les évènements, et de ce fait sur les protagonistes, variant suivant la personnalité des narrateurs. Et c’est l’un des points très intéressants du film, le fait que nous ne cernions pas immédiatement le vrai tempérament de ces hommes et femmes, ce qui accentue leur richesse et leur complexité. Par ce système utilisant plusieurs degrés de narration, l’intrigue ainsi que le caractère des personnages acquièrent une imprévisibilité de tous les instants.

Malgré la sécheresse de la mise en scène, ce film demeure profondément romanesque et lyrique jusque dans son titre parfaitement choisi mais dont nous ne nous ne dévoilerons pas ici la signification. Là où l’on aurait pu au début du film s’attendre à voir des personnages mus par l’appât du gain et du pouvoir, il se révèle en fin de compte que la motivation principale de ces deux protagonistes ennemis est la passion qu’ils éprouvent tous deux pour la même femme. Le respect qu’ils se portent malgré ça les rend profondément humains et les larmes finales du ‘méchant de service’ sont convaincantes et très émouvantes. Ce romantisme, on le retrouve surtout dans quelques images et scènes fortes et inoubliables : la première apparition de Adele Mara (personnage secondaire) sortant nue d’un lac telle une sirène sur un très beau thème du compositeur Nathan Scott ; le combat avec la pieuvre qui n’a pas à rougir de la comparaison avec celle de 20000 lieues sous les mers de Fleischer ; Gail Russel jouant du Chopin le soir en pleine île du Pacifique ou bien sa mort dans les bras de son amant ; et bien sûr, la sublime scène sous-marine finale d’une poésie rarement égalée et qui doit beaucoup aux remarquables effets spéciaux des frères Lydecker. L’ultime image a dû beaucoup plaire aux surréalistes de l’époque.

Entre La rivière rouge et La charge héroïque, John Wayne trouve ici une nouvelle fois un rôle à sa mesure. Il joue un personnage assez complexe, ni bon ni mauvais, plein d’amertume et de haine : il aimera tellement le film qu’il donnera le nom de la compagnie maritime ‘Batjak’ à la société de production qu’il créera dans les années 50. Luther Adler, l’ennemi juré de John Wayne est également excellent et très ambigu ; son respect pour son ennemi lui fera dire de lui à ses associés « Il fait de la vie un défi permanent ; à côté de lui, vous êtes des décadents…morts ». Et que dire des deux personnages féminins dont nous nous rappellerons surtout le visage. Angélique, la bien-nommée, jouée par la magnifique Gail Russel, actrice assez limitée mais dont nous apprécions la présence grâce à un visage, un regard et un sourire profondément émouvant ; elle n’a d’ailleurs au cours du film qu’à peine plus d’une vingtaine de phrases à prononcer mais c’est sa fragilité qui rend son personnage inoubliable (fragilité qui n’était pas feinte puisqu’elle décèdera à l’âge de 32 ans pour raison de santé).
Sans le premier degré nécessaire à la vision d’un tel film, il y aurait quelques motifs de sourire : lors du combat contre la pieuvre, John Wayne est étonnement résistant sous l’eau et sa scène de déclamation de son amour pour la mer est quelque peu grandiloquente. Côté technique, il pourrait aussi y avoir à ricaner mais il faut replacer le film dans son époque et se souvenir que Ludwig n’avait qu’un petit budget à sa disposition : la scène de déclaration d’amour de Luther Adler à Gail Russel se déroule devant une transparence de paysage défilant maladroitement alors que les deux protagonistes marchent apparemment en faisant du sur place sur un tapis roulant. Mais de grâce, il faut écouter d’une oreille distraite les moqueries faciles et les grincheux éventuels qui n’auront de cesse d’affirmer que ce film est fade, terne et ridicule, il faut au contraire sans plus tarder partir à la découverte, avec un reste de votre âme d’enfant ou d’adolescent, de ce film poétique, romantique, dans lequel encore une fois au cinéma, l’amour est plus fort que la mort







Dernière édition par Admin le Sam 20 Nov - 5:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 11 Déc - 7:22

Citation :

http://www.dvdrama.com/rw_fiche-356-.php
Le capitaine Ralls (John Wayne) coule intentionnellement le navire, la Sorcière Rouge, dont il est aux commandes avec sa cargaison d’or. Sept ans plus tard il retourne sur les lieux avec son second et tombe dans les griffes de l’armateur de la Sorcière Rouge.

John Wayne, que l’on ne présente plus, aimait à dire que La Sorcière Rouge était un de ses films préférés. Aujourd’hui, même si l'oeuvre a subi le poids des années, on éprouve un plaisir certain à retrouver notre acteur dans un de ses rôles d’homme ni vraiment bon, ni vraiment mauvais, qu’il affectionnait tout particulièrement.

Les fans d’effets spéciaux modernes trouveront sûrement ceux-ci risibles mais les amoureux du cinéma d'autrefois retrouveront avec plaisir le charme des histoires bien construites et un rien naïves dans les relations amoureuses. Mais on a beau dire, John Wayne était vraiment quelqu’un.
Par Pascal Faber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 11 Déc - 7:27



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 11 Déc - 7:39

La Batjac société de production fondée par John Wayne



John Wayne a été un pionner du cinéma indépendant, et qu’il a non seulement joué des rôles mais aussi réalisé et produit des films engagés, avec un véritable point de vue. En 1952, il a fondé la société Wayne-Fellows Productions pour faire des films en toute indépendance et récolter les fruits de son labeur. Après que Robert Fellows eut quitté la société, Wayne l’a renommée “Batjac Productions” en référence à la société commerciale fictive Batjack de son long-métrage à succès de 1948 qui se déroulait dans les mers du Sud, “Le Réveil de la sorcière rouge” (pour l’anecdote, la faute d’orthographe de la secrétaire de Wayne, qui avait écrit Batjac au lieu de Batjack, a perduré.)


Film produit par la la Batjac

McQ (1974) ... Production Company
Cahill U.S. Marshal (1973) ... Production Company
The Train Robbers (1973) ... Production Company
Big Jake (1971) ... Production Company
Rio Lobo (1970) ... Production Company (uncredited)
Swing Out, Sweet Land (1970) (TV) ... Production Company
Chisum (1970) ... Production Company
The Green Berets (1968) ... Production Company
"Hondo" (1967) ... Production Company
Hondo and the Apaches (1967) (TV) ... Production Company
The War Wagon (1967) ... Production Company (as A Batjac Presentation)
Cast a Giant Shadow (1966) ... Production Company
McLintock! (1963) ... Production Company
The Alamo (1960) ... Production Company
Escort West (1958) ... Production Company
China Doll (1958) ... Production Company
Legend of the Lost (1957) ... Production Company
Man in the Vault (1956) ... Production Company
Gun the Man Down (1956) ... Production Company
Seven Men from Now (1956) ... Production Company
Good-bye, My Lady (1956) ... Production Company
Blood Alley (1955) ... Production Company (as A Batjac Production)
Island in the Sky (1953) ... Production Company

Liste de allo-ciné :

Opération dans le Pacifique
de George Waggner avec John Wayne, Patricia Neal 1951

Aventure dans le Grand Nord
de William Wellman avec John Wayne, Lloyd Nolan 1953

L'Allée sanglante
de William Wellman avec John Wayne, Lauren Bacall 1955

Sept hommes à abattre
de Oscar Boetticher avec Randolph Scott, Gail Russell 1956

Gun the man down
de Andrew V. McLaglen avec James Arness, Angie Dickinson 1956

Man in the vault
de Andrew V. McLaglen avec Karen Sharpe, James Seay 1956

Le Grand McLintock
de Andrew V. McLaglen avec John Wayne, Maureen O'Hara 1963

L'Ombre d'un Géant
de Melville Shavelson avec Kirk Douglas, Senta Berger 1966

La Caravane de feu
de Burt Kennedy avec John Wayne, Kirk Douglas 1967

Rio Lobo
de Howard Hawks avec John Wayne, Jorge Rivero 1970

Big Jake
de George Sherman avec John Wayne, Richard Boone 1971

Les Cordes de la potence
de Andrew V. McLaglen avec John Wayne, George Kennedy 1973

Un silencieux au bout du canon
de John Sturges avec John Wayne, Eddie Albert 1974
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 11 Déc - 15:56

Citation :

http://cinema.aliceadsl.fr/film/anecdote/default.aspx?filmid=FI004968

Bâti sur un script extrêmement complexe et qui ne répond pas à toutes les questions que se pose le spectateur, LE REVEIL DE LA SORCIÈRE ROUGE est un film étrange qui exerça une véritable fascination sur plusieurs générations de cinéphiles. Par sa construction en flashes-back successifs où les motivations des protagonistes sont révélées petit à petit, par son aspect parfois fantastique (le navire qui se en précipitant son naufrageur dans le gouffre), ses réminiscences (la descente dans l'épave qui rappelle une séquence similaire jouée par John Wayne dans LES NAUFRAGEURS DES MERS DU SUD), son surréalisme enfin (le plan final qui montre John Wayne et Gail Russell voguant pour l'éternité à la barre d'un bateau fantôme). C'était d'ailleurs l'un des films préférés de John Wayne, qui baptisa sa propre compagnie de production créée au milieu des années cinquante, du nom de la compagnie de navigation dont Sidneye est le directeur. C'était le second film que le comédien tournait avec Gail Russell. Le premier avait été en 1947 L'ANGE ET LE MAUVAIS GARCON (Angel and the Badman), de James Edward Grant. Ils eurent à la même époque une liaison qui se termina par un scandale. Sombrant dans l'alcoolisme, la jeune comédienne devait disparaître en 1961, à l'âge de 36 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 12 Mar - 21:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
John.T.CHANCE
Cowboy
Cowboy


Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 12 Mar - 21:10

Je l'ai découvert en VHS version colorisée ce qui renforce le coté Kitch.
J'avais bien aimé ce film cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 3192
Age : 48
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 12 Mar - 21:18

John.T.CHANCE a écrit:
Je l'ai découvert en VHS version colorisée ce qui renforce le coté Kitch.
J'avais bien aimé ce film cependant.

Oui moi aussi pareil kitch, un peu vieillot, mais trés attachant ce film Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://john-wayne.top-forum.net
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Ven 26 Mar - 12:22


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 14 Avr - 19:31




_________________


Dernière édition par lasbugas le Dim 26 Fév - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Jeu 27 Mai - 18:57




_________________


Dernière édition par lasbugas le Mar 21 Sep - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Ven 28 Mai - 16:35




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Sam 29 Mai - 20:28




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Jeu 3 Juin - 10:29


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Ven 4 Juin - 11:08


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Sam 12 Juin - 19:00


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Lun 21 Juin - 18:26


_________________


Dernière édition par lasbugas le Mar 21 Sep - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Jeu 1 Juil - 11:21


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Dim 4 Juil - 18:28


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 6 Juil - 17:33


_________________


Dernière édition par lasbugas le Mar 21 Sep - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 7 Juil - 10:45


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Dim 11 Juil - 18:02


_________________


Dernière édition par lasbugas le Ven 27 Mai - 10:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mar 20 Juil - 19:56


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Mer 21 Juil - 17:20


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lasbugas
Duke's friend
Duke's friend
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5623
Age : 58
Localisation : TOULOUSE
Loisirs : WESTERN
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   Lun 13 Sep - 10:53


_________________


Dernière édition par lasbugas le Ven 27 Mai - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le réveil de la sorcière rouge - Wake of the Red Witch -1948
» Statue SORCIERE ROUGE (Scarlet Witch)
» L'univers Marvel au ciné
» 03. Sorcière Rouge (Scarlet Witch)
» Les liens de la sorcière rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
John Wayne, un homme, une légende :: John Wayne. :: Les films de John Wayne.-
Sauter vers: